Babyphone pour bébé : jusqu’à quel âge l’utiliser ?

Babyphone pour bébé : jusqu’à quel âge l’utiliser ?

Vous vous demandez quand vous pourrez cesser d’utiliser un babyphone pour surveiller votre enfant pendant son sommeil ? C’est l’une de ces questions que l’on se pose lorsqu’on est parent pour la première fois et auxquelles on peut passer des heures à réfléchir et à débattre, mais en fin de compte, c’est à vous que revient la décision.

Voici toutes les informations dont pourriez avoir besoin pour décider quand arrêter d’utiliser le babyphone.

Pendant combien de temps doit-on utiliser un babyphone ?

Il n’y a pas de réponse définitive à cette question. Le moment où l’on cesse d’utiliser un babyphone dépend en grande partie du moment où les parents conviennent qu’il est préférable de le faire. Mais même si cela est dit, voici quatre cas où vous pourriez arrêter de l’utiliser :

Lorsque votre bébé a 6 mois ou plus

Certains parents cessent d’utiliser un babyphone lorsque leur enfant a atteint l’âge de 6 mois ou plus. C’est tout à fait normal. Après le sixième mois, les enfants ont tendance à dormir paisiblement toute la nuit, et vous n’avez donc pas à vous inquiéter s’ils sont éveillés ou mal à l’aise.

À cet âge, un bébé est également capable d’appeler à l’aide d’une manière que vous pouvez facilement comprendre : en pleurant fort. Si vous êtes dans une autre pièce, ou à l’extérieur, et que vous pouvez encore l’entendre lorsqu’il pleure ou glousse, vous n’avez pas vraiment envie de continuer à utiliser un babyphone pour le surveiller ou l’entendre.

Si vous passez une semaine ou deux, voire plus, sans utiliser le babyphone, il serait probablement judicieux de l’éteindre complètement.

Si vous êtes un parent un peu paranoïaque

Ce n’est pas toujours une bonne idée de se réveiller à chaque petit bruit que fait un enfant pendant les réveils nocturnes normaux. Bien sûr, vous voulez le meilleur pour votre petit. Et qui ne serait vraiment pas inquiet lorsque son bébé tousse, éternue ou a le hoquet au milieu de la nuit ? Le problème est que l’anxiété peut vous pousser à réagir à de fausses alarmes, même lorsqu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Comprenez ceci : les babyphones sont conçus de telle manière qu’ils peuvent transmettre les signaux du moindre bruit dans la chambre d’un enfant, y compris sa moindre respiration. Par conséquent, s’ils font des bruits que vous n’entendez souvent qu’à l’aide d’un babyphone, vous devriez probablement éteindre l’appareil et utiliser vos oreilles à la place. Aussi, se réveiller en entendant tous les bruits que vous entendez dans la chambre du bébé le perturbe. Et il peut avoir du mal à apprendre à dormir paisiblement toute la nuit.

Lorsque l’enfant est assez grand pour dormir dans un lit normal

Vous n’avez pas besoin d’un babyphone pour surveiller ou écouter un enfant qui est en âge de dormir dans un lit normal. Ceux-ci dorment toujours paisiblement jusqu’à neuf heures sans se réveiller. Et ils viendront très probablement d’eux-mêmes dans votre chambre s’ils ont besoin d’aide.

Si la chambre de votre enfant est plus proche de la vôtre

Vous n’aurez peut-être même pas besoin d’un babyphone pour surveiller votre bébé si sa chambre et la vôtre sont voisines, à moins, bien sûr, que vous ne soyez un gros dormeur. Plus vos chambres sont proches, plus vous pourrez entendre facilement votre bébé pleurer, tousser ou hoqueter, sans dépendre à coup sûr de ce dispositif de sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *